Les prévisions de Météo-France, pour tous, gratuitement

Un jeune Grenoblois souhaite acheter les prévisions de Météo-France pour les diffuser à tous via une application gratuite et sans publicité. Il …

Un jeune Grenoblois souhaite acheter les prévisions de Météo-France pour les diffuser à tous via une application gratuite et sans publicité. Il lance un appel aux dons sur internet (http://freemto.fr) pour financer le projet.

Nicolas Baldeck, un jeune parapentiste grenoblois, a lancé ce week-end une campagne intitulée « Libérons la météo ». Sur le site http://freemto.fr, il invite les internautes à se cotiser. L’objectif : récolter 110 000 € pour acheter les prévisions de Météo-France et les diffuser via une application gratuite et sans publicité.

« Je veux créer le Google Maps de la météo », explique-t-il. « Météo-France possède les modèles de prévisions parmi les plus performants au monde. Mais aujourd’hui, personne n’y a réellement accès. Le fait d’amener ces outils au grand public va être une vraie révolution. ».

L’application sera disponible sur PC, Mac, Linux et sur mobiles Android et iOS.

En plus d’être gratuite et sans publicité, l’application sera open-source. Ce qui permettra à tous les internautes de contribuer à son amélioration.

La démarche, désintéressée, ne vise pas à générer de l’argent, mais plutôt de faire progresser la qualité de l’information météorologique. « Aujourd’hui, la majorité des applications météo nous se contentent de nous montrer des icônes de soleils ou de nuages. Ce qui ne veut finalement rien dire. Nous avons les moyens de faire beaucoup mieux. ».

En utilisant le terme « service pour le public », le jeune homme souhaite également interpeller le gouvernement sur la politique imposée à Météo-France. « La politique actuelle bloque Météo-France dans une position inconfortable en l’obligeant à faire du commerce. Cela empêche le développement d’un service public de qualité. Comment peut-on améliorer l’offre publique s’il faut en même temps faire du chiffre d’affaire commercial ? »

« La météo impacte 25 à 35 % du PIB, et le nouveau supercalculateur de MF devrait rapporter 10 milliards d’euros à l’économie. Pendant ce temps, nous empêchons aux particuliers et aux entreprises d’avoir accès aux données produites dans le cadre de la mission de service publique, avec des redevances exorbitantes. Il faut par exemple débourser entre 80 000 et 200 000 € HT pour avoir accès aux modèles de Météo-France. Le tarif est si élevé que personne ne les achète. Sur un total de 1,5 millions d’euros de redevances, ces mêmes données modèles n’ont rapporté qu’environ 90 000 € à l’institution en 2010, 2011, 2012 et 2013. Chiffre que nous allons faire doubler en achetant les données pour notre application !

Catégories Internet

Tags financer libérons Météo-France open source open-data prévision


1 Votes