Courtier en crédit immobilier : Vers une digitalisation du métier

Les banques, et autres établissements de prêts immobiliers, entamment désormais une course à la numérisation. Parcours digital, signature électronique…

Les banques, et autres établissements de prêts immobiliers, entamment désormais une course à la numérisation. Parcours digital, signature électronique, accord de principe… autant de défis que les courtiers en crédit vont devoir concurrencer dans les années à venir. Les développeurs du logiciel COURTISIA travaillent déjà sur des innovations qui permettront demain aux courtiers de rester dans la course.

Bousculées par les banques en ligne, les banques traditionnelles sont en pleine transformation numérique. La plupart d’entre elles proposeront avant 2020 des plateformes de souscription de crédit en ligne. L’internaute pourra obtenir une réponse de principe rapide, voire immédiate. Par ailleurs, les échanges de documents se feront numériquement entre l’emprunteur et la banque, et la signature de ceux-ci se fera …électroniquement elle aussi.

Pour rester compétitifs, les courtiers en crédit vont devoir s’équiper de systèmes d’informations qui leur permettront de proposer la même souplesse d’utilisation. Le logiciel COURTISIA, qui équipe les courtiers en crédit depuis 2013, a déjà largement démarré cette course à la numérisation, et compte bien permettre aux courtiers de dépasser les moyens déployés par les banques.

À ce jour, COURTISIA permet déjà au courtier de récupérer des dossiers de financement en ligne, via le site internet du courtier, ou via des plateformes de leads telles que DevisProx ou AssurAgency. Une première étape vers le parcours digital, qui deviendra la norme avant 2020. Le logiciel permet ensuite à l’emprunteur de déposer ses pièces sur un espace client sécurisé, mis à disposition par le courtier après sa souscription en ligne.

Cet espace sécurisé permet non seulement au courtier de récupérer à distance l’ensemble des pièces justificatives de l’emprunteur, mais aussi de lui fournir des documents règlementaires à son tour, toujours dans des conditions de sécurité maximales. Actuellement, la société Fletesia, qui édite le logiciel COURTISIA, travaille sur une intégration de la signature électronique, qui permettra très prochainement au courtier de faire signer les documents à l’emprunteur à distance, directement sur son espace. Un gain de temps non-négligeable, quand on sait que le courtier doit faire signer plusieurs documents différents, à plusieurs étapes de l’avancement de son dossier.

Les établissements bancaires font partie intégrante de ce parcours digital, puisque COURTISIA permet également au courtier, d’offrir aux banques une plateforme d’échange numérique. Le conseiller bancaire peut alors récupérer facilement l’intégralité du dossier, ainsi que les pièces justificatives de l’emprunteur, sur un espace ultra-sécurisé. Anthony Cutrone, directeur général de Fletesia, nous confirme la démarche de COURTISIA : « Demain, COURTISIA devra permettre au courtier de donner directement l’accord de principe à l’emprunteur, c’est l’aboutissement de ce projet ».

En attendant l’ouverture (timide) des banques à donner des accords de principes numériquement, l’équipe COURTISIA travaille déjà sur des innovations qui permettront demain au courtier de proposer des solutions aux emprunteurs dans des délais record. Les courtiers resteront donc incontournables pour le crédit immobilier, et le crédit en général. Quant au logiciel COURTISIA, il est possible de le tester gratuitement, en contactant la société Fletesia via le site www.courtisia.com.

Partagez cette info

Commentaires

commentaires

Catégories Logiciels

Tags courtier credit flux immobilier numérisation prêt


1 Votes