Apple : vers des Mac ARM ?

Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexionrss  |  tw

Apple : vers des Mac ARM ?

  • Publié le : 26/11/2012 16:52
Apple : vers des Mac ARM ?

Alors que le dernier système de Microsoft est sorti le mois dernier, et que la frontière entre les tablettes et les ordinateurs s’efface petit à petit, quel avenir réserve Apple au Mac ?

Quand un coeur de métier devient secondaire

A l’origine, on peut dire vulgairement que Apple était une entreprise qui vendait des ordinateurs. Avec le premier iPod en 2001, mais surtout depuis la sortie de l’iPhone en 2007, l’activité de la firme s’est diversifiée. Aujourd’hui, les appareils mobiles sont devenus la principale source de revenus de Cupertino, au point de relayer le Mac au second plan. Ils sont non seulement un moteur économique, mais aussi un moteur d’innovation. Alors que iOS, le système qui équipe l’iPhone et l’iPad, est né de Mac OSX, aujourd’hui c’est vers l’enfant que se tourne Apple pour faire évoluer son parent.

iOS : l’avenir de OSX

Depuis la sortie de OSX 10.7 Lion, le chemin qu’empreinte Apple est devenu clair pour tout le monde. La firme a abandonné le mot « Mac » qui précédait le nom de chaque version de son système d’exploitation pour ordinateurs, et elle a apportée des nouveautés et améliorations provenant tout droit de iOS. On peut notamment parler du LaunchPad, de la sauvegarde automatique, des modifications cosmétiques dans les applications iCal et Carnet d’adresses (pas toujours appréciées d’ailleurs), mais aussi et surtout du Mac App Store. OSX Mountain Lion commercialisé cette année n’est d’ailleurs que la continuité du travail commencé avec OSX 10.7 et la prochaine version majeure attendue en 2013 sera vraisemblablement du même acabit.

L’approche d’Apple se distingue tout de même de celle de Microsoft avec Windows 8 qui est plus soudaine pour l’utilisateur, et surtout imposée, alors que les évolutions de OSX restent pour l’instant progressives et pour la plupart optionnelles. Mais le résultat finale sera sans doutes le même, à savoir un système unifié sur tous les appareils. Reste à savoir si on retrouvera la même interface sur tous les périphériques à l’instar de Modern UI et ses tuiles, ou bien si l’ergonomie pourra s’adapter de manière dynamique au format utilisé.

Puce A6 : une invention Apple

Quand on parlait de la possibilité que Apple abandonne un jour Intel au profit de ARM, on avait du mal à y croire parce que aucun élément nous permettait d’étayer cette théorie, ou du moins d’y mettre un peu de sens. Cependant cette année est arrivé quelque chose d’intéressant, la première puce ARM entièrement conçue par Apple. Alors que d’ordinaire c’était Samsung qui s’occupait du développement et de la production des SoC (System On Chip) équipant l’iPhone, l’iPad, l’iPod Touch et l’Apple TV, le coréen s’est vu relayé au simple rôle de fabricant. Et là où c’est impressionnant, c’est que pour son premier essai Apple a réussit à égaler voir même dépasser (temporairement) certains grands acteurs de la conception de SoC comme Nvidia et son Tegra 3, Qualcomm, et même Samsung et ses Exynos. La puce A6 représente donc un potentiel énorme de développement dans un domaine où on n’attendait pas Apple. Et la firme ne compte pas s’arrêter là.

-> Plus d’informations sur la puce A6

Ce n’est que le début

Apple veut continuer sur sa lancée, et aller plus loin. Tout le long de l’année l’entreprise à postée des offres d’emplois concernant les semi-conducteurs et plus récemment elle a débauchée chez Samsung Jim Mergard un spécialiste des processeurs ayant passé près de 16 ans chez AMD en tant que vice-président et responsable de la section ingénierie. Enfin, le mois dernier a eu lieu une réorganisation au sein de l’entreprise qui a vu le départ de Scott Forstall, mais aussi la nomination de Bod Mansfield à la tête d’équipes « chargées des semi-conducteurs, qui forment des projets ambitieux pour l’avenir « .

Des ordinateurs ARM, réaliste ?

A vrai dire, ça existe déjà. Avec l’arrivée de Windows 8 sur le marché, plusieurs constructeurs proposent des sortes d’hybrides fonctionnant à la fois comme des tablettes et des ordinateurs portables. On peut aussi dire que avec des appareils comme la ASUS Transformer ou la Microsoft Surface qui disposent toutes deux d’un clavier, ça devient difficile de séparer les tablettes des ordinateurs classiques. Cependant, les processeurs ARM ne sont présents pour l’instant que dans des appareils destinés à la mobilité qui ne nécessitent pas beaucoup de puissance brute, mais une autonomie optimale. Il n’y a pas d’ordinateur de bureau avec un processeur ARM, et ceci pour plusieurs raisons.

Des problèmes à résoudre

Il faut le dire très clairement, à l’heure actuelle ARM est loin, très loin, d’égaler le degrés d’optimisation et de puissance des processeurs Intel. Si vous mettez du jour au lendemain une puce ARM dans un boitier PC et que l’utilisateur ne peut plus jouer à son dernier jeux vidéo, ou lancer la suite PhotoShop, vous risquez de vous faire remonter les bretelles. Et le problème ici n’est pas simplement une question de performances, mais aussi de compatibilité. Toutes les applications écrites pour Windows, Mac OSX, ou Linux, sont complètement incompatibles avec l’architecture ARM. Pour vous donner une idée, aujourd’hui les seuls systèmes compatibles avec ARM sont iOS, Android, Windows RT ou encore Windows Phone. Oui, des systèmes conçus pour des appareils mobiles, et des applications développées pour répondre à des besoins précis. Donc la seule chose que vous pourrez faire avec votre tour équipée d’un processeur ARM c’est jouer à Angry Birds et faire du Skype. Pas terrible non ?

…mais pas insurmontables

Apple a déjà effectué par le passé une transition similaire à celle qui pourrait exister lors du passage d’Intel à ARM. Pour continuer à faire fonctionner des applications créées pour Mac OS et les Power PC, la firme avait conçu un traducteur de code nommé Rosetta. On peut donc imaginer qu’elle reproduise le même schéma.

Reste tout de même le problème de la puissance des puces ARM. Bien qu’à l’heure actuelle Intel garde une avance importante, l’architecture ARM évolue très vite grâce à de nombreux acteurs. D’ici 2014 voir même avant on pourrait retrouver des SoC 64 bits, avec 6 ou 8 coeurs, et des fréquences atteignants ou dépassant les 3Ghz. Le plus gros défit sera sans doute d’atteindre une finesse de gravure assez élevée pour pouvoir espérer concurrencer Intel, un point ou la firme de Santa Clara excelle.

Conclusion

Pour terminer, je dirai donc qu’il est tout à fait possible de retrouver dans le futur des Mac propulsés par des puces ARM. Il faudra cependant du temps pour que la technologie évolue, et Apple aura à résoudre de multiples problèmes. Cupertino jouera gros dans l’affaire. Cette étape conditionnera le futur des ordinateurs de la firme. Ce sera un « hit or miss « .

-> The Newton, votre source quotidienne d’informations sur Apple.

-> Rejoignez-nous sur Twitter.

Commentaires

commentaires

     

  

Pour en savoir plus sur ce communiqué, contactez l'annonceur via le formulaire ci-dessous.

Information à propos de l'annonceur

Autres objets triés par Alexis Renaux

  • Aucun CP publiée par cet annonceur.
Derniers communiqués Alexis Renaux »

Nouveau : donnez une deuxième chance à vos communiqués !

Vous pouvez maintenant donner encore plus de visibilité à vos communiqués.

Comment ? C'est facile, suivez ces liens pour tout savoir :

louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher air jordan pas cher air jordan pas cher air jordan pas cher air jordan pas cher nike blazer pas cher nike blazer pas cher nike blazer pas cher nike blazer femme nike blazer pas cher chaussure nike blazer pas cher ghd hair straightener uk ghd hair straightener outlet cheap ghd hair straightener ghd hair straightener ghd hair straightener lisseur ghd pas cher lisseur ghd pas cher lisseur ghd pas cher ghd pas cher ghd lisseur pas cher ghd pas cher ghd lisseur tiffany outlet burberry outlet louboutin pas cher